ACTUALITES

ORAISON FUNEBRE DU MOUVEMENT SENS LORS DE L’INHUMATION DU CAMARADE IB

Il était notre camarade, notre ami et pour certains d’entre nous, un compagnon fidèle et exemplaire. Boureima SANON que nous appelions affectueusement IB avait placé sa vie sous le signe du combat.
Le combat de sa famille et de ses parents pour lesquels il ne ménageait aucun effort.
Le combat pour le monde rural africain, particulièrement auprès des producteurs de coton. De l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB) où il fut le tout premier secrétaire exécutif à l’interprofessionnelle de la filière coton, il a mis toute son expertise au service de la professionnalisation de cette grande filière qui fait vivre des millions de paysans dans nos pays.
IB, c’est aussi le combat pour sa ville, Bobo-Dioulasso qui l’a vu naitre et à laquelle il était passionnément attachée à travers des multiples associations et d’initiatives communautaires qui œuvrent pour le rayonnement de la ville. Nous retiendrons particulièrement son engagement pour le sport qui l’a conduit à prendre les rênes de Bobo Sport.
IB, c’est également le combat pour un idéal politique, celui d’une société libre et solidaire.
Son dernier combat, c’était contre cette maladie inattendue qui a eu raison de ses forces, une semaine après l’avoir cloué au lit.
Ce soir, nous nous inclinons devant celui qui fut pour nous un camarade intrépide, volontaire et unanimement respecté.
Son aspiration à la construction d’une Nation démocratique et prospère l’a conduit au cœur des grands événements qui ont marqué l’histoire récente de notre cher pays.
En octobre 2014, face à l’évolution de la situation nationale, se trouvant à l’étranger, il n’a pas hésité à tout abandonner, prendre un vol pour rejoindre le peuple en lutte. Il avait une claire conscience des enjeux nationaux et internationaux. Il avait acquis la conviction que notre pays a besoin de renouveler profondément son leadership et ses pratiques politiques. Il n’est donc pas surprenant de le retrouver au cœur de la fondation du mouvement politique SENS dont la devise traduit bien le sens de ses différents engagements, à savoir Servir et non se servir.
Il a ainsi présidé avec brio la commission nationale d’organisation du lancement officiel de notre mouvement le 2 août 2020. Durant cet important épisode de notre mouvement, nous avons mesuré sa grande disponibilité, son sens de l’écoute et d’humour qui ont permis de surmonter maintes difficultés.
Au moment de se dire aurevoir, permettez-moi de m’adresser au camarade IB.
Cher ami, cher frère, cher confident, rassure-toi, tu as mené une vie utile. Utile pour tes différentes familles réunies ici. Rassure-toi également que le combat que nous avons commencé ensemble va se poursuivre avec méthode et plus d’intensité comme tu le souhaitais. Rassure-toi enfin que ton épouse et tes trois enfants ne seront pas seuls. La grande famille que tu as su construire autour de toi sera à leur côté.
Cher IB, la mort ne t’a pas emporté, elle a multiplié ta vie dans chacun de nos cœurs.
En dioula, on dit que : « Pour certains la mort est le jour du repos, pour d’autres c’est un repos pour l’entourage ».
Tu fais partie des bienheureux pour lesquels la mort est le repos éternel.
En mon nom personnel et au nom de tout le mouvement SENS, je présente à toute la famille mes sincères condoléances.
A présent camarade, je te dis au revoir.
Va. Va dans le royaume des cieux pour le repos éternel.
Que la terre de SYA te soit légère.
Pour la Coordination Nationale
Guy Hervé KAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *